Une amorce, deux idées

Publié le par Malgven

   Notez, je vous prie, que j’aurais résisté longtemps avant de finalement céder sur un malheureux coup de tête hier soir dimanche, aux alentours de minuit.

   J’ai pris la voiture et je suis allée chez lui. Je suis arrivée à deux heures, épuisée. J’ai arrêté le moteur et je suis restée à contempler la maison noire sans oser sortir. J’ai pleuré, un peu, et puis je l’ai attendu. J’ai fini par m’endormir, transie, et c’est lui qui m’a réveillée. J’étais triste et fatiguée, il m’a accueillie sans un mot, m’a ouvert ses bras. On a pris le petit-déjeuner chez lui et je suis repartie, pleurant sans plus m’arrêter. Et me revoilà devant mon écran comme si ces trois derniers mois n’avaient pas existé. Je suis entrée dans cette histoire toute entière, comme toujours, en sachant qu’il n’y avait rien de certain, que des possibles. Mais s’il n’y avait qu’une petite chance qu’on partage un moment notre chemin… Ce fut un moment, un si court moment.

 

 

   Notez, je vous prie, que j’aurais résisté longtemps avant de finalement céder sur un malheureux coup de tête hier soir dimanche, aux alentours de minuit.

   Je n’en pouvais plus.

   Les cris les disputes sans arrêt, et moi au milieu, j’ai mis tout le monde dehors. J’ai hurlé moi aussi, et comme ils ne m’avaient jamais vue comme ça ils se sont tous tus. Le tire-bouchon brandi telle une arme de destruction massive (nous en étions au dessert et le Sauternes rutilait doucement dans ma main droite – j’ai un tire-bouchon pour gauchers) je leur ai intimé de se taire. J’ai posé la bouteille sur la table et je les ai renvoyés chez eux sans autre forme de procès. Je ne leur ai pas dit tout ce que j’avais sur le cœur, ç’aurait été terrible. Ils sont partis, choqués.

   Je crois que je ne suis pas prête de revoir ma belle-famille.

 

Participations plus ou moins inspirées au sablier de printemps amorce 9, proposée par Samantdi et provenant du blog de Colin Ducasse, billet "Je suis le maître du monde ! (ou pas)" .

Commenter cet article