Biographie (carrément)

Publié le par Malgven

   Il fut un temps où je ne me posais pas trop de questions. Enfin... évidemment cette phrase est fausse, je me posais des questions, beaucoup. Mais pas trop sur le sens de la vie, et les trucs dans le genre. De là à dire que je me laissais vivre, n'exagérons rien. J'ai juste eu une enfance heureuse, pendant laquelle on m'a laissée être un enfant.  
   Quand il a fallu faire plus de devoirs, je me suis mise petit à petit, au fur et à mesure que la charge de travail augmentait, à beaucoup aimer les vacances. L'école m'intéressait, j'étais consciencieuse et j'avais des copines. L'adolescence, oui ça va, chez moi rien d'exceptionnel. Ni très jolie ni laide ni complexée, amoureuse de temps en temps sans oser l'avouer, quelques moqueries subies sans réel traumatisme, je lisais et je rêvais.
   Et puis la prépa. C'est l'âge où les grandes questions pourraient se poser, mais on baisse la tête et on fonce. La deuxième année de temps en temps on relève la tête et on a tellement peur qu'on re-fonce. Boulot boulot boulot et puis on rigole bien quand même, les problèmes existentiels on n'a pas le temps.
   J'ai réussi le concours, ce fut l'euphorie. Au début tout du moins, les copains, la fête, on s'amusait, on ne travaillait pas trop. Et puis de nouveau ce fut je. Avec mon chat. J'ai rencontré d'autres gens, des amours espagnoles qui m'ont permis d'aller faire de la pique en Andalousie (gratis c'était un stage hein) et de regarder les Saints se promener. Jusqu'à ce que les questions ne se posent plus en espagnol. J'ai grandi un peu, j'ai choisi une direction... et j'ai rencontré Ruz, ce qui va aussi décider un peu de ma vie professionnelle. 
   Parce que ça y est. La vie active, enfin. Et une catastrophe. Oui c'est vrai j'exagère, mais je ne m'étendrai pas sur le sujet. La suite c'est mieux, professionnellement c'est même vraiment bien (sauf que je ne vois plus de vaches, on ne peut pas tout avoir, on va dire ça comme ça). Et les questions que j'ai régulièrement enfouies ressortent... En résumé : qu'est-ce que je fais là ? Je travaille, et c'est (presque) toute ma vie. Et je n'ai pas l'habitude ! Le but n'est pas de travailler moins, pas vraiment, mais de faire aussi autre chose. - Ruz, lui, travaille vraiment beaucoup, et lui il a l'habitude. -
   Maintenant j'ai du temps, je ne suis plus à cent kilomètres de Ruz (premier objectif atteint, tout de même), et vivre toujours en attente ne me satisfait plus. Les questions ont leurs réponses parfois, et elles exigent. Je vais devoir passer à la voix active.  


Ce billet, à la relecture, est évidemment nombriliste. J'assume, je publie.  

Commenter cet article

Synell 28/04/2008 12:05

Parce que c'est une question récurrente...où va-t-on? et pour quoi faire...
Tout le monde se la pose un peu, certains avec plus d'envie d'y répondre que d'autres...
Puisses-tu trouver en chemin de quoi alimenter ta curiosité, des sourires et de la chaleur sans te brûler...de la profondeur sans gouffres, de l'attention sans en étouffer...bref puisse le petit chemin que tu traces s'enrichir et te faire exister...après peu importe où il te mènera...
Bon courage et merci pour les images de ce blog...certaines sont immenses et sensibles.

Malgven 28/04/2008 18:25


Merci pour ces phrases... j'ai beaucoup aimé certaines de tes photos aussi.


sangui 14/04/2008 15:48

ce billet parle (surtout)de toi, mais c'est une biographie, non?
si j'ai bien compris, tu es déjà passée à la voix active en trouvant un boulot plus proche de ton cher et tendre... le mouvement est lancé!
une chanson qui irait bien avec ça: "Hang on little tomato", de Pink Martini. Je te la conseille!

Malgven 14/04/2008 17:18


Je vais l'écouter de ce pas !


Dragon d'eau 12/04/2008 22:20

Je t'avouerais que je n'ai pas tout compris... Impression de deviner des tas de choses cachées sous les mots mais justement sans deviner, bref, je suis une grande curieuse, c'est mon défaut.
Je ne trouve pas que ton billet soit nombriliste... C'est bien de savoir qu'on se pose des questions, c'est bien de chercher des réponses... D'avancer.
J'espère que tout continuera bien pour toi...

Malgven 12/04/2008 23:54


Oui j'avoue que je ne suis pas très claire... en fait.