Sur la route

Publié le par Malgven

   En rentrant l'autre soir, saoûle de fatigue, par la fenêtre de la voiture j'ai aperçu la lune se lever. Magnifique lumière cendrée, on voyait un mince croissant brillant et le reste du disque lunaire gris sombre sur le ciel. J'ai envoyé un message pour partager ce moment avec quelqu'un. Et puis j'ai passé la soirée un peu hébétée, il ne faut pas trop m'en demander après le boulot...
   Ce matin comme je le fais deux fois par semaine je suis partie au lever du soleil. Ciel sans nuages, lumière sur la neige, tant de magnificence ! Se dire que ça vaut la peine. D'être là et de se lever chaque matin, même si mon "utilité" ne me crève pas les yeux. Penser aux autres, tous ceux pour lesquels le but aujourd'hui c'est de survivre. Nos aspirations ? Que valent-elles, que sont -elles ?  Notre monde est aussi réel que celui de la misère mais pourquoi sont-ils aussi différents ? Je suis heureuse. Cela signifie que je peux occulter ces questions la majeure partie du temps. Est-ce vraiment de la force d'esprit ?
   Esa luna que amanece
   Alumbrando pueblos tristes
   Ay que de historias, que de penas,
   Que de lagrimas me dice
Otilio Galindez, Venezuela
(Cette lune qui se lève, éclairant des villages tristes, que d'histoires, que de peines, que de larmes elle me conte...)

Commenter cet article