Puisque tout le monde fait des compte-rendus

Publié le par Malgven

   Comment ça le récit de ma palpitante journée d'hier n'intéresse personne ? Tant pis, je vais vous l'infliger quand même, en pas trop long si vous êtes sages. 
   Bref. Hier, sans grand enthousiasme et affamée je me suis retrouvée les pieds dans la boue (avec mes chaussures neuves rappelez-vous) compressée dans une foule venue boire du vin. Je me sentais, comment dire, pas vraiment à ma place. Je n'ai peut-être pas beaucoup de vie sociale mais là ça faisait beaucoup de gens d'un coup. Et puis comme je l'ai déjà dit j'avais faim. Et ça me rend hargneuse la faim. Alors je fais la gueule et surtout j'essaie de la fermer, ma gueule, histoire de pas mordre des pauvres gens qui n'y sont pour rien. Quelques patates avec du morbier dedans plus tard, j'ai retrouvé le sourire, et j'ai même apprécié la dégustation (en version réduite, faut bien rentrer après). Il faut dire qu'heureusement depuis la dernière (et première) fois que j'étais venue j'ai appris un peu à aimer le bon vin. Il y a encore eu une bagarre silencieuse pour obtenir des gaufres, du vent bien froid et puis on est passés chez un copain et on a discuté toute la soirée. Du coup contre toute attente j'étais plutôt contente de ma journée. Et j'ai gagné une infusion au cynorrhodon, que demande le peuple ?

Commenter cet article