Et le dimanche matin...

Publié le par Malgven

   Debout ! Il faut ouvrir la clinique, et pourtant c'est bien calme. Une minette hospitalisée pour me tenir compagnie et m'occuper (et un vieux minou, habitant permanent de la clinique, toujours aussi timide sauf lorsqu'il s'agit de jambon). Deux coups de fil pour me rassurer sur l'état de deux chiens cardiaques vus hier, et retour au calme. Hèmèsseine est désert, le web au ralenti mais il fait beau. Je passerai à la boulangerie tout à l'heure, et peut-être aussi à la boutique italienne à côté (des pâtes, des pâtes) : qui a dit que j'étais la seule à travailler le dimanche matin ?    Après ces quelques lignes relatant ma vie trépidante (comment ça vous vous êtes déjà rendormis ?) vous serez heureux d'apprendre que la BD commandée le 8 décembre est enfin arrivée hier, après avoir envoyé au moins quarante-douze mails de réclamation, et malgré toute la bonne volonté des expéditeurs. Oui, malgré eux : d'accord j'avais commandé deux exemplaires du même album, ç'a dû paraître pour le moins extravagant. Donc ils ne m'en avaient envoyé qu'un. Mais encaissé deux, parce que deux c'est mieux. Et puis, tentant de réparer leur erreur, ils m'ont envoyé la commande d'un autre monsieur que promis je ne le connais pas hein, alors je me dis que ça doit être une joyeuse ambiance là-bas quand ils font les paquets : "ah ben çui-là à qui va-t-on donc l'envoyer ?" Et le plus drôle : comme je vais leur renvoyer le paquet du monsieur, ils vont me faire un avoir pour me rembourser les frais de port. J'ai donc gagné le droit de rejouer, suite au prochain épisode.    Ouh, mais il est bientôt l'heure de fermer !  Alors c'est parti, opération fermage de volets en express, hein, la boulangerie m'attend.

Commenter cet article