Exposition "Vaches blanches à S."

Publié le par Malgven

   Hier expo photo de vaches (pour changer !) dans un minuscule village. J'exagère, pas plus petit qu'un autre dans le coin. Sentiment un peu mitigé : moi j'aime bien les photos, mais là... Les génisses étaient un peu sales (il devait faire humide) et quand on est dedans (et oui pas que devant)  tous les jours, les culs de vache en gros plan n'émeuvent pas vraiment. Et pourtant là n'est pas la vraie raison : j'ai aimé les photos de Frédéric Decante - éditions Subervie - sur la pratique vétérinaire, sur notre quotidien. Ces photos-là sont souvent belles, toujours émouvantes,  même si on peut y voir du sang ou des boyaux. Il y a la lumière, l'angle de vue, l'expression. Parfois la grâce. Ce qu'on appelle l'oeil du photographe", je crois... A S., le photographe a peut-être trouvé exotiques ces "vaches blanches" (mais puisqu'on vous dit que ce sont des génisses !) Moi j'ai juste vu mon quotidien sans rien de ce qui en fait la saveur. Chuis ptêtre un peu dure là. Disons que j'ai été déçue.
   La neige a fini par tomber pour de vrai, c'est-à-dire qu'elle reste, elle nous surprend en faisant un bruit de tonnerre en tombant des toits, le courant a des sautes d'humeur et après une journée blanche les rayons de soleil d'aujourd'hui ont illuminé le paysage. Je manie si peu souvent la fourche qu'une petite heure hier soir a suffi pour faire naître une ampoule au creux du pouce. Et oui, mains de feignante...

Commenter cet article