Quelques lectures

Publié le par Malgven

   Oui hier partie dans ma colère (c'est un peu pour la rime) je n'ai même pas cité les auteurs rencontrés et leurs livres :
Hugo Boris,  "La délégation norvégienne" : jeu littéraire où il fait très froid et angoissant aussi ;
Valentine Goby, "L'échappée" et Marie Sizun, "La femme de l'Allemand" : le même thème traité très différemment, plus près, plus loin, toujours de manière sensible et toujours à travers femmes et filles ;
Pascale Roze, "L'eau rouge" : sais pas, pas encore lu (bons échos toutefois...)
   Et moi je crois que je ne suis pas pressée de recommencer à travailler (ne me huez pas siouplaît). Même si ça m'angoisse un peu, hein, et c'est reparti pour les entretiens (demain d'ailleurs)... J'aimerais pouvoir rester là, simplement. Travailler pas trop loin, et tout et tout. Il paraît que ce n'est pas possible. Ou que je me débrouille très mal. Enfin j'ai retrouvé mon cahier où j'avais écrit une histoire qui ressemblait à Corto Maltese, de quoi se réjouir par ces temps maussades : réfugions-nous dans la lecture et l'écriture, hourra ! 

Commenter cet article