Il pleure dans mon coeur comme il pleut sur la ville

Publié le par Malgven

   ... et sur ma campagne. En fait le titre c'est juste pour faire joli, je ne lutte pas trop mal contre la mélancolie. Des trombes d'eau se déversent de façon presque ininterrompue mais je suis rentrée à peu près à temps ; je suis en pull (d'alpaga) et je n'ai même pas trop chaud. Oui parce que j'ai récupéré mes parents en provenance de Bolivie (d'où le pull en "alpaca"), ils rentrent des images plein la tête et je suis bien contente de les retrouver.
   Je n'arrive pas à être optimiste pour le boulot mais comme toujours le moral finit par remonter. Je ne me sens pas les épaules pour m'installer, surtout quand je vois comment ma chef galère après quinze ans. Enfin, disons créer. Reprendre une clientèle, ça me paraît déjà plus facile. (Facile ? J'en entends qui rient jaune dans le fond.) Et comme d'habitude, je veux déménag
er. Ce coup-ci j'entame une guerre d'usure ou presque.
   En tout cas ce n'est pas aujourd'hui que j'irai à la plage - pourtant j'admets que j'y aurais été bien tranquille. A la place, j'ai nettoyé le frigo et parcouru des ptits blogs. 

Commenter cet article

Dragon d'eau 14/08/2008 23:47

NB, à la réflexion, je me trouve un ton un peu "grondeur" qui n'était pas du tout dans mon intention.... ;)
Amicalement

Dragon d'eau 14/08/2008 20:08

C'est pas parce qu'il y a bien pire ailleurs que tu n'as pas le droit de constater ce qui ne "colle pas" dans ta pratique professionnelle et d'en parler sur TON blog ! Si on n'a même plus le droit de se dire que "tout" ne va pas "bien".
Et puis à force de chercher tu vas trouver une solution !

Malgven 14/08/2008 20:34


Je me sens un peu bête mais je ne vois pas grand chose d'autre à répondre que "merci".


margot 14/08/2008 17:16

allons allons courage on pense à toi... et puis c'est bientôt les vacances d'abord !
bises
margot

Malgven 14/08/2008 19:49


Merci mais en plus c'est que j'ai pas vraiment de quoi me plaindre...


vetonat 13/08/2008 10:38

Difficile à prendre la décision de s'installer (créer ou même remprendre une clientèle). Un conseil, si tu n'as pas un compagnon qui assure bien derrière question finances, abstient toi, surtout en ce moment. Du stress, plein de doutes et au final de bien maigres revenus. Si j'avais pu trouver un bon poste d'ALD par ici, je ne me serais pas lancée. Je vis aux crochets de mon conjoint en ce moment, ce n'est pas pour me plaire, mais bon, c'est quand même pour le suivre que je ma suis mise dans cette galère. Alors même si j'ai une qualité de vie, je ne me sens plus si indépendante qu'avant et je ne suis même plus sure de vraiment cotiser pour une retraite convenable. Faut voir ce dont tu as envie et si il existe un véritable potentiel de clientèle là où tu veux créer/reprendre...

Malgven 13/08/2008 12:25



Ce que tu me dis me conforte assez dans l'idée que c'est vraiment dur. Je ne l'envisage pas pour le moment... Sans doute ne suis-je pas assez patiente, mais je ne trouve pas de boulot près de
chez Ruz, je suis actuellement à mi-temps à plus de 60 km... J'étais super contente de trouver ça parce qu'on pouvait (enfin) habiter ensemble, et que je comptais sur un boulot plus près
assez rapidement. Et maintenant... changement de programme, et puis à la clinique baisse du pouvoir d'achat oblige on n'a pas beaucoup de boulot, donc problème de sous ; et ça pèse sur le moral
même si je ne suis que salariée. J'aimerais compléter mon temps de travail, et tout et tout... mais pour le moment rien ne bouge, je stagne. Enfin pour le moment j'ai un boulot, je ne devrais pas
me plaindre !