En automne, avale des pommes

Publié le par Malgven

   Gloup. C'est gros une pomme. Mais ça ne me semble pas pire qu'une couleuvre, et la sensation que j'éprouve après chaque discussion avec ma chef c'est bien dans le ventre que ça se passe (l'angoisse qui prend aux tripes) ; et puis ça repart, je me dis quelque chose comme "on verra bien" ou pire "n'y pensons plus". Sauf qu'il faut quand même que je m'occupe de chercher un autre boulot ! Une chose encore : ne pas regarder en arrière et s'apercevoir des occasions manquées, sur le mode "ah si j'avais su". La crise financière en toile de fond est là pour m'encourager, allez courage dans quelques mois ce sera pire. Je ris. Mais si.
   A part ça l'automne est flamboyant et depuis deux jours c'est presque l'été, y a plus de saisons. Profitons de cette tranquillité avant la tempête, profitons-en pour raviver des tornades de questions personnelles mais attention de ne pas réveiller le monstre endormi, la mauvaise petite voix qui me siffle de partir... Comme si fuir pouvait résoudre quelque chose. C'est juste une envie parfois de tout mettre entre parenthèses, ne plus penser à rien et se contenter d'écouter le bruit de la source sur la mousse du bassin de pierre, être simplement là sans désir d'ailleurs. A ce stade il vaut mieux se mettre à rire, et rire encore.

   Bises à vous les gens !

PS : et quand même, je suis bien contente que le prix Nobel de littérature ait été attribué à M. J-M G Le Clézio, qui m'a tant fait rêver...

Commenter cet article

vetonat 13/10/2008 11:50

je suis bien désolée pour toi! Essaye de ne pas trop ruminer tout de même. Je suis bien placée pour dire que quand ça va pas sur le plan professionel, on perd facilement sa confiance en soi et là ça devient terrain glissant... Peut être peux tu trouver une activité annexe dans laquelle tu peux t'épanouir en attendant des jours meilleurs? C'est pas possible, ça ne peut pas continuer comme ça trop longtemps, les clients et le boulot vont finir par revenir...

Malgven 14/10/2008 15:06


Si certaines choses se débloquaient sur le plan personnel - en fait je parle de notre hypothétique déménagement - ça me ferait du bien aussi. Pour le boulot, je me dis qu'on verra bien.


Dragon d'eau 13/10/2008 10:51

Hello
Désolée, les jours passent et je lis ta note en me disant "comme c'est curieux, de retrouver des sentiments un peu similaires ou paralèlles, ou quelle que soit la façon dont on le dit".... Je parle de ton rapport à ta chef, j'ai eu le même type de rapports avec mes chefs successifs,; c'est un peu différent depuis que je fais des remplas...
Je parle aussi de ce que tu dis sur le "ne pas regarder en arrière" moi j'ai du mal parfois...
Mais bon, on est là, vivantes (;) ) en bonne santé, et il ne dépend que de chacun de réagir et de (re)prendre le contrôle de sa vie ! (et je parle en général tout aussi bien que de moi, là ;) )
Courage ma belle !

Malgven 14/10/2008 15:04


Tu as bien raison, il faut se reprendre ! Ce qui n'empêche pas les accès de découragement... Mais j'ai commencé un nouveau boulot qui me fait du bien, sauf que je n'y vais qu'une demie-journée par
semaine. Bref, affaire à suivre.


Valérie de Haute Savoie 12/10/2008 21:07

C'est assez classique qu'il fasse si beau début octobre non ?

Malgven 13/10/2008 10:42


C'est possible, l'année dernière j'étais en vacances et il a fait beau aussi c'est vrai, mais nettement plus froid !