Vêlages

Publié le par Malgven

   Ah ben ça... J'ai oublié de vous dire que la saison des vêlages a officiellement commencé, même s'il y avait déjà eu des prématurés qui n'ont pas survécu il y a un mois. Vêlage lundi dernier, on l'a un peu aidée avec Ruz, c'était son premier. Une fille... Je me suis bien coupée le doigt sur les dents du petit veau en tentant de dilater la vulve, elles sont bien affûtées ! Revoilà donc la saison où Ruz ne peut s'éloigner, où le stress est souvent là et où il faut se lever la nuit régulièrement (est-ce que vraiment j'ai envie de refaire des gardes de nuit ?)... Revoilà aussi la joie toujours renouvelée d'accueillir le nouveau-né. On sait pourtant quel sera leur sort, si c'est un mâle il sera mangé. Mais l'échéance est loin, il sera vendu à neuf mois et abattu à dix-huit, quelque part en Italie. Les femelles peuvent avoir plus de chance, elles remplaceront peut-être leurs mamans.
   Je vis de façon un peu schizophrène, m'attachant à certains animaux et en mangeant d'autres, soignant les uns et parfois les autres. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

margot 12/11/2008 17:03

mince, j'ai raté les petits veaux tous neufs de peu....

Malgven 12/11/2008 21:08


c'est ce que je me suis dit aussi