Petite série de bonnes nouvelles

Publié le par Malgven

   Une série ça peut commencer à deux non ?
   Niveau boulot un coup de fil hier m'a rassurée, parce que si je le savais déjà j'avais très peur que ça ne se concrétise pas (et encore, j'ai toujours une petite appréhension) : je devrais travailler pas trop loin de chez moi, de façon plus fixe qu'actuellement, chez des gens dont j'apprécie la façon de travailler - mais pas à temps plein.
   Et puis cet hypothétique déménagement dont je parle depuis presque un an et auquel je pense depuis bien plus longtemps est en passe de devenir réalité. Pour que ma série soit un peu plus longue je vais même parler de maison, puisque là tout de suite on va (si si foin du conditionnel) on va déménager dans un appart en location mais que ce n'est pas vraiment prévu qu'on y reste longtemps. C'est surtout Ruz que ça dérange, puisqu'habiter à deux kilomètres de l'exploitation va le gêner en période de vêlages, période relativement longue quand même. Oui oui, on n'a pas tout à fait les mêmes priorités avec Ruz, heureusement pour nous elles ne sont pas incompatibles. C'est-à-dire que je veux m'éloigner des parents de Ruz (lui aussi d'ailleurs) mais que moi ça ne me dérange pas d'être loin de l'exploitation - de toute façon moi je bosse à quarante bornes. Ruz, lui, veut à tout prix être près de ses vaches, et le vrai progrès serait aussi pour lui de vivre en maison. Sauf que jusqu'à maintenant on habite toujours dans deux pièces sombres et mal isolées (thermiquement et phoniquement). Donc, après une énième discussion où on ressasse les contraintes de la situation, finalement on s'est rendus compte qu'on était d'accord : on déménage, et on prépare la suite dès maintenant. On envisage de rénover une vieille grange. C'est pas gagné mais allons-y, du coup mardi entre midi et deux j'ai fait ça :



   C'est pas beau, je vous l'accorde, mais j'y ai quand même passé du  temps (dans quel sens faut-y mettre l'escalier, et la lumière, et l'échelle, et la cheminée, pfou) ; sachant qu'évidemment le résultat final risque fort de ne pas beaucoup y ressembler. Et ce soir je suis allée remesurer, j'ai refait des modifications. N'empêche. Y réfléchir m'a permis de fixer quelques priorités, et je ne désespère pas qu'on nous propose des solutions nouvelles sans trahir nos souhaits profonds si on le soumet à un professionnel.
    En attendant, peut-être que les murs vont s'écrouler, ils penchent déjà pas mal.
    Dernière chose, pour le moment rien n'est à nous, juste quelques paroles en l'air et des rêves...

PS : Papa t'as vu il y a un hamac.


Commenter cet article

margot 20/03/2009 10:16

moi je compte 4 chambres en tout...une nouvelle à nous annoncer ?

Malgven 21/03/2009 10:26


Ben même pas... mais ta remarque m'a bien fait rire !


Valérie de Haute Savoie 20/03/2009 07:07

S'éloigner des parents, c'est vital !

Malgven 20/03/2009 08:33


Oh que oui ! Je parviens à avoir une intimité, là n'est pas la question... Mais je pourrai me sentir chez moi, rien que ça.