Bleu

Publié le par Malgven

   Mon moral remonte peu à peu, les coups de blues se raréfient mais de temps en temps je replonge, suite à une remarque anodine ou à une pensée importune. (C'pas très euphonique ça.) A ces moments-là je me repose quelques questions occultées en temps plus normal ; vais-je supporter longtemps que Ruz ne soit jamais disponible, qu'est-ce que je fais là, dans quel état j'erre ? Etre dans cet état, d'ailleurs, ne me rend pas très objective.
   Une petite piste professionnelle à l'horizon, mais la concurrence risque d'être rude. Travailler si peu ne me fait pas progresser, je me pose bien des questions quant à la cohérence de mon parcours.
   Demain je travaille, et après je vais un peu me former. Reprendre courage...

Commenter cet article