Dictionnaire

Publié le par Malgven

   Depuis deux jours je tente d’écrire ce billet mais les éléments se liguent contre moi. Je l’ai écrit sur papier, mais pour ensuite avoir l’ordinateur et le papier en même temps, pas moyen. Une fois devant l'ordinateur et le billet semi-reconstitué, plus d'internet.

   Hum. Ça devait commencer comme ça : avant-hier soir, en mettant les spaetzli verts dans l’eau bouillante je me demandais s’il nous fallait plutôt une théorie ou un phalanstère de pigeons (voyageurs) pour nous livrer 1 kg de Beaufort à domicile – on est à court, bientôt en manque. Ayant un doute sur la définition de phalanstère et Ruz ayant émis quelque chose ressemblant à « késako ? » je courus chercher l’agréablement désuet Petit Larousse de 1963. Je ne regarde pas assez souvent dans les dictionnaires. De pinacothèque (appartenant à la légende familiale) à faneuse nous sommes passés par pin-up (jeune femme au physique agréable) phalène phalère phalline (principe toxique de l’ammanite phalloïde) phantasme (illusion optique) et fantasme (image faisant partie d’un rêve ou d’une hallucination) ; Fouad Ier Fourier et Fouquier-Tinville, fard. J’ai découvert avec enthousiasme phalangine et phalangette moi qui médicalement n’employais que deuxième et troisième phalange ; ainsi que le marsupial phalanger. Le reste j'ai oublié.

   J’ai bien pensé par la suite qu’une division voire un régiment (de pigeons) aurait aussi fait l’affaire, alors qu’il aurait suffi d’un seul phacochère. Mais le voyage de celui-ci risquait de prendre plus longtemps. Hum hum. Au moins, nous avons bien rigolé.

 

 

 

Commenter cet article