En route

Publié le par Malgven

   Mon article hebdomadaire a bien failli être publié il y a quelques jours. Pour être exacte il l'a été, à peu près cinq minutes : c'était un billet publié sous le coup de l'humeur, inintéressant et qui a provoqué un coup de sang injustifié. Bref. En plus j'y parlais de télé. Franchement.
   Ce matin comme à mon habitude j'ai pensé à vous en me réveillant doucement au volant de ma voiture - heureusement qu'en général je mets vingt-cinq bonnes minutes avant de croiser quelqu'un. Les prés, les arbres, je croise un chien qui rentre chez lui, je passe un col et puis viennent quelques éclaircies dans la forêt. Les montagnes bleues et blanches, et quelques rayons flamboyants sous le ciel gris bleu. Les nuages qui obscurciront la journée se contentent de faire plafond au soleil du matin, les épaulements défilent, le fleuve est de métal liquide. J'ai éteint la radio, il n'y a presque plus de feuilles mortes sur la route et les chats sont à l'abri. Hier soir nous nous sommes faits une belle peur réciproque avec un chevreuil imprudent.
   La route est souvent plus longue le soir.

Lecture : Philip Roth "Exit le fantôme" - Christian Garcin, "Le vol du pigeon voyageur" puis "La jubilation des hasards" - c'que c'est bien ! "La piste mongole" est encore mieux je crois que je vais le relire. Il suffit de se laisser porter, de terriers en souterrains, de barque sur le Baïkal en rêve chinois.

Commenter cet article