En vrac

Publié le par Malgven

   Depuis mon dernier article l'inquiétude demeure, ce fut bien plus terrible que ce que l'on a cru tout d'abord et ce n'est pas fini. J'en ai beaucoup parlé dans la vraie vie sans avoir rien de pertinent à dire, alors je m'abstiendrai ici (c'est même en partie pour ça que je n'ai rien écrit depuis dix jours : comment ne pas en parler, mais comment en parler ?)

   Je suis partie en congrès la semaine dernière, pendant trois jours je n'ai plus eu d'infos. Journées pleines, j'ai pensé à autre chose, je dois savoir faire ça il faut croire. Me divertir, me détourner de l'idée de la mort. Peut-être suis-je dure aussi.

   Alors pour ne pas changer j'ai rêvé, mais de ski pour une fois. J'ai écrit un brouillon sur cette manie, à publier un de ces jours. J'ai skié, j'ai dormi, j'ai lu aussi. Curieuses coïncidences, un livre de Christian Garcin dont le héros chinois va au Japon, un livre de Kawabata, et acheté un Murakami (encore). J'ai beaucoup conduit, j'ai un peu bronzé. J'ai beaucoup marché en talons dans deux villes différentes, acheté des cadeaux puisque il y a en ce moment même d'heureux événements. Et couru après une poste ouverte cet après-midi : au fur et à mesure de mon chemin les postes fermaient de plus en plus tard mais toujours avant que j'arrive, le temps jouait contre moi mais j'ai fini par y arriver. Vers sept heures moins cinq j'ai fini par me décider à faire des courses pour manger, du coup Ruz était parti pour le conseil municipal avant que j'arrive. Bref.

   A part ça ? On dirait bien que c'est le printemps...

 

 

Commenter cet article