Gelée de coings, un peu rien quoi

Publié le par Malgven

   Purée ma gelée de coings n'a pas gelé. Déception du jour, ça avait tellement bien marché la dernière fois que je ne me suis pas méfiée (et puis il y a tellement de pectine dans les coings, c'est facile. Normalement). Mais je crois avoir compris les raisons de mon échec, ça me servira de leçon. Après tout, j'ai trop bien réussi ma pâte feuilletée de galette des rois il fallait bien compenser. 

   Il y a des gens méritants qui sont venus jusque chez nous ces jours-ci merci merci les gens ! Caféine par exemple est venue me distraire même si elle a des tas de choses à faire, et puis les copains qui sont venus samedi nous ont amené leur mignonne petite fille. Ils nous avaient un peu prévenu genre c'est une tornade (elle a juste un peu plus d'un an) mais ça s'est super bien passé, moi j'ai trouvé. Ruz avait eu l'idée de faire des crêpes, je dois dire que ça m'a simplifié la vie. (Et puis j'adooore les crêpes).

   Quand le médecin au mois de novembre m'a dit "il faut arrêter toute activité physique" j'étais plutôt désappointée, mais en fait ça m'a fait une super excuse pour ne rien faire. Je ne me souviens pas de n'avoir autant rien fait pendant aussi longtemps. La période qui ressemble le plus à mon mélange actuel, c'est quand j'étais à mi-temps ; même si je bossais un peu quand même. C'est à ce moment-là que j'ai commencé à passer beaucoup de temps sur internet, il faut dire que même au boulot c'était... calme. Très calme. 

   Bref. J'aurais eu le temps mais je ne me suis même pas mise au tricot, j'ai commencé à tweeter à la place. C'est moins productif. Je n'ai pas pris de bonnes résolutions cette année, pas plus que les autres. On va déjà tenter de faire face au grand bouleversement qui ne devrait plus tant tarder maintenant. 

Commenter cet article