La tribu des Français

Publié le par Malgven

   Avant-hier, de retour de Grenoble en voiture, je me disais quelque chose comme : heureusement que parfois je fais des trucs comme ça. Non, parce qu’on ne dirait pas comme ça, mais je suis plutôt timide. J’avais commandé un livre (enfin deux) sur internet, directement sur le site du photographe Marc Dozier parce que je voulais aussi commander des DVD et qu’il avait dit (Marc) qu’ils ne seraient pas disponibles dans le commerce.
   Quand l'avait-il dit ? Si on veut que ce soit compréhensible il faudrait peut-être que je reprenne dans l’ordre chronologique : j’ai vu le film « L’exploration inversée », réalisé par Jean-Marie Barrère dans le cadre d’un festival  (grâce à mon amie Caféine). C’est en quelque sorte un documentaire sur nous, les Français, avec dans le rôle des explorateurs,  Mundiya Kepanga et Polobi  Palia, deux Papous membres de la tribu des Hulis. Cette aventure est guidée par leur ami, le photographe Marc Dozier, qui les avait déjà invités une première fois en France en 2003. A la suite de la projection du film, Mundiya a répondu aux questions du public par l’intermédiaire de Marc Dozier et le voir « en vrai » et en parure papoue, c’est quand même quelque chose. J'ai acheté le livre tiré de cette folle équipée sur place, et puis je m’étais bien dit que je commanderais le DVD (nous y voilà), surtout que je n’ai vu qu’une version courte du film, et que, est-il besoin de le préciser, je l’ai beaucoup aimé. Finalement, le DVD n’est pas encore disponible, mais j’ai quand même commandé des livres pour les offrir, et comme j’allais à Grenoble lundi, Marc Dozier m’a proposé de passer prendre les livres chez lui.
   Voilà comment j’ai rencontré Marc et Mundiya, rapidement d’accord, mais j’étais sacrément contente ! Après cette exploration de notre pays, ils ont maintenant comme projet de faire le tour du monde... Mais pour ça, il faut des sous, si vous le souhaitez vous pouvez les soutenir.
   A part ça, quand même, j’étais allée à Grenoble pour voir l’expo de Gaëlle, et franchement, ça vaut le coup ! Il est difficile de parler en mots de ces images, je conseille à ceux qui peuvent d’aller les voir, c’est au dernier étage de la librairie Arthaud.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article