Petite pomme

Publié le par Malgven

   Donc voilà. Je commence tout juste à envisager de faire autre chose que de m'occuper de ma ptite pomme. Je n'avais pas vraiment imaginé comment ce serait, comment elle serait. J'avais quand même un peu pensé qu'elle me prendrait tout mon temps, puisque j'avais prévu de ne rien faire d'autre. Puisque l'idée de devoir passer des IRM me stressait. (Finalement je les ai repoussées à... plus tard, allaitement et injections de gadolinium obligent, malgré la quasi absence de dangerosité.) Je m'étais demandée aussi comment je serais, moi, comme maman. Je suppose que la question reste ouverte, puisqu'il n'est pas question d'éducation pour le moment. Pour le moment, c'est juste une évidence finalement. J'ai quand même été étonnée de ne pas pouvoir me détacher d'elle à ce point. Je la garde beaucoup sur moi, ou dans l'écharpe - même si cet après-midi j'aurais bien aimé pouvoir la mettre un moment dans son berceau, vu qu'elle s'endort très bien sur moi et que c'est pas si facile de taper à l'ordi avec bébé dans les bras.  

   Ca fait donc quelques jours que je sors un peu plus. Au début les gens sont venus jusque chez moi dans mon coin paumé, j'ai vu ma famille, celle de Renaud, mes amis aussi. Et puis j'ai fait quelques expéditions à la PMI, chez le médecin, chez mes parents. Suis aussi allée acheter à manger, accessoirement. Cette semaine je l'ai présentée à mes collègues et je suis passée chez une copine, je me rode un peu.

   Malgré tout, je n'ai pas l'impression d'avoir changé, je ne me sens pas différente. Encore heureux sans doute. Grâce à internet je m'intéresse à d'autres choses qu'aux couches et aux boutons de mon bébé - même si j'ai commandé couches lavables et faire-part ; et que ça m'a pris pas mal de temps vu que je ne sors pas beaucoup. J'ai bien envie de faire du ski, de danser de nouveau. Il va juste falloir que je me décide à la laisser, un jour. Mais pas tout de suite.

 

Commenter cet article

Dragon d'eau 18/03/2012 21:42

Alors, je ne suis qu'une nullipare, et toutes les anciennes combattantes de la maternité savent bien faire comprendre aux nullipares qu'elles n'existent pas et n'ont rien à dire ni à penser ni à
supputer (mais non, je ne suis pas acerbe, ou juste un peu, et c'est bien évidemment dirigé contre personne en particulier et surtout pas contre toi), mais il me semble que les relations avec son
bébé sont très personnelles (t'as vu comment je manie le lieu commun ?) et qu'il faut savoir suivre son instinct et ne pas trop se poser de questions, ni trop regarder autour de soi, ni trop
écouter les conseils bien intentionnés.
Mais bon, c'est toujours plus facile à dire qu'à faire, c'est sûr, et surtout quand on n'en a pas.
À part ça, j'ai pas validé ton comm pour l'instant parce que pouet pouet plouf plouf, première idée pan dans le mille, en même temps t'es véto, donc d'une intelligence supérieure (joke) ou bien tu
as ça dans le sang toi aussi ?
Tout ça pour dire que merci d'être passée chez moi, j'espère que tout va bien et pense quand même à ta santé (les IRM)...
Bises

Malgven 18/03/2012 23:24



Nullipare ou pas je suis assez d'accord avec toi... Et je suis bien étonnée d'avoir trouvé la réponse à ta devinette ! Quant aux IRM j'attends que l'hosto me donne rendez-vous, mais pour le
moment tout va bien, pas de souci à se faire à l'avance.