Soirée dansée et retour à l'école

Publié le par Malgven

    Le spectacle est passé, l'effervescence est retombée et la semaine dernière fut plus calme que les précédentes. J'ai mis tout le week-end à me remettre de la soirée, qui avec le ménage s'est terminée à quatre heures du mat'. Tout s'est bien passé, ça fera un peu de sous pour l'association et on espère avoir gagné de nouveaux adhérents pour l'année prochaine. En tout cas j'en garde plein de bons souvenirs, et bientôt on aura des photos, et même des vidéos. Il y eut des chants, du djembé, de la danse, et un groupe sénégalais qui est venu jouer de la musique et danser, et ça c'était vraiment bien. La préparation du spectacle nous a donné un but, nous a permis de rencontrer les filles qui viennent dans l'autre cours de danse et nous a bien occupées. Et encore, par rapport aux filles du bureau de l'association et à la prof de danse j'ai moins participé à la préparation matérielle (beaucoup moins). Moi j'ai passé deux dimanches après-midi à tenter de fixer de la paille sur des parasols, mais c'était tellement moche et ça mettait tellement de paille partout qu'on ne s'en est pas servi, et c'était mieux comme ça. La salle pourtant grande et froide était super bien décorée par le trio de choc du bureau, peintures, tissus, bambous... J'ai bien réussi à me planter une punaise dans le pied en dansant pieds nus devant la scène lors de la prestation sénégalaise, mais il faut croire que ne n'était pas profond ça ne m'a pas empêchée de continuer à danser.

   Hier il y avait un stage de danse, on s'est bien défoulées j'ai des courbatures partout ce matin. Et puis après je suis restée discuter un moment, j'aime aussi ces moments. Quand je suis avec des amis j'ai toujours du mal à partir, à me séparer.

    A part ça, cette semaine je suis retournée faire une formation à l'école véto, et ça a remué pas mal de souvenirs. Je me suis même dit qu'on ne devrait pas revenir sur les lieux que l'on a hantés. Juste avant de faire un détour pour retourner voir la maison où j'ai loué un appart pendant deux ans... Déjà que j'ai tendance à chérir les souvenirs dans l'école j'ai pris la nostalgie de plein fouet. Et pourtant je ne pense pas avoir été plus heureuse à cette époque là que maintenant. Mais quand même, quand même. Et dire que j'ai failli ne pas retrouver le chemin si souvent parcouru. Cinq ans que j'ai quitté l'école, plus personne pour me connaître dans cet endroit où j'ai passé cinq ans, il appartient à d'autres désormais et je ne viens là qu'en visite. J'ai vu la résidence étudiante de loin et n'ai pas éprouvé le besoin de l'aller voir de plus près, le visage et le rire de mon petit ami de l'époque ont juste ressurgi avec force.

   J'ai ensuite retrouvé mon présent avec bonheur.

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article