Le jour où j'ai pris un coup de pied dans l'oeil, paroles sur la convention collective

Publié le par Malgven

   Discussions ça et sur notre convention collective qui régit le salariat vétérinaire. (Attention hors-sujet : j'ai d'ailleurs appris il y a peu que les médecins ne peuvent pas salarier un autre médecin sauf pour remplacement : il ne doit pas y avoir de rapport de hiérarchie entre médecins.) Cette convention est un cadre, certes, qui évite les excès. Mais elle ne satisfait ni salariés ni employeurs. Côté salarié, on s'aperçoit que les employeurs se basent désormais sur le minimum de la convention collective alors qu'ils payaient plutôt un peu plus dans l'ensemble, et c'est rentable quand il n'y a pas d'astreintes. Ça y est le mot est lâché. Côté employeur c'est là le souci : j'ai effectué des remplas en canine avec des astreintes extrêmement peu dérangées mais payées. Du coup j'avais un salaire correct, et je coûtais cher à mon employeur. Je suppose que le système fonctionne mieux lorsqu'on est plus dérangé, quoique. Côté salarié c'est au moment de la déclaration d'impôt que l'on se rend compte que les heures de garde (travaillées donc) ne sont pas des heures sup, elles ne sont pas exonérées. Aïe. - Enfin moi si j'ai eu droit à des heures sup exonérées, il a bien fait les choses ce monsieur que j'ai remplacé. - 
   Modérons cette dernière remarque : on paye beaucoup d'impôts quand on gagne beaucoup d'argent, et même si je n'ai pas sauté de joie la première fois que j'ai payé mes impôts, je suis bien contente que les routes et les voies ferrées soient entretenues par l'Etat, que l'école publique m'ait formée (même si on dit sans cesse que l'école va mal) que l'hôpital m'ait raccomodé mon bras (même si la santé aussi va mal mais quel gouvernement...) etc etc. Reste le cas de Silence qui a embauché quelqu'un pour faire ce dont elle n'avait plus le temps de s'occuper, et qui déchante au moment de sa déclaration d'impôts. Je ne connais pas les détails, en gros peut-être qu'on préfèrerait travailler moins pour gagner moins, ce que je mets moi-même actuellement et admirablement en pratique sans que ce soit vraiment voulu quand même.
   Reste le statut de collaborateur libéral, que je connais mal mais qui je pense résout certaines choses, à condition de bien se mettre d'accord au départ et de savoir pour quoi on signe. 
   Moi j'ai juste subi un patron qui disait "vous qui avez la chance de ne faire que trente-cinq heures" ah oui bien sûr... C'est vrai j'avais un jour de congé par semaine. Et une garde sur trois. Et parfois des journées de treize heures comme tout véto, y compris ce fameux jour où un broutard sympathique* a manqué m'assommer alors que debout au milieu de l'arène je tentais de le vacciner (ce fut mon seul fait d'armes ou presque). Je suis allée me faire recoudre (deux points hein c'était pas grand chose) ça m'a fait une pause je m'étais arrêtée dix minutes depuis le matin et puis j'ai terminé ma journée, vers neuf heures il me semble. Bon la ptite dame qui m'attendait pour des prises de sang m'a bien dit en me voyant arriver - je devais virer doucement au bleu - que ça pouvait attendre le lendemain, mais alors c'était bien la peine de dire au téléphone que c'était urgent. Et puis maintenant que j'étais là...
   Le lendemain j'étais toute seule, j'ai fait la même journée. Sans pause coup de pied. Mais je n'ai pas été réveillée la nuit, de quoi est-ce que je me plains ?
   Heureusement qu'on avait fini par retrouver mes lunettes dans le fumier.

*bovin mâle de neuf mois et environ 45
0 kg, assez souple pour lever haut la patte...

Commenter cet article

nathalie 27/05/2008 19:02

moi dans le genre, j'ai été embauchée un jour par des super vétos. Pour ne pas poser de congés maladie pendant mon contrat, je me fait opérer pour retirer du matériel orthopédique pendant ma période de chomage 1 semaine avant de commencer. Je leur dis, ils me remercient mais m'envoient quand même en prophylo. Ca devrait pas poser de problème... Et bien sur je fais des prises de sang chez un gard de plus de 80 ans qui ne peut absolument pas tenir ses vaches, dans une vielle étable mal éclairée. Et je me prends un coup de pied magistral en plein sur la cicatrice! J'ai vu des étoiles, ai du m'assoir un moment et en suis restée pour avoir un bleu un peu plus bleu que d'habitude. Sympa l'éleveur, lui, a demandé de mes nouvelles par la suite...

Malgven 28/05/2008 12:44


On a tous des ptits souvenirs comme ça !


Sophie 25/05/2008 23:39

Hum, moi, aujourd'hui, c'est une jument de 500 kg qui m'a mordue car elle ne voulait pas de son vaccin...j'adore mon métier !

Malgven 26/05/2008 09:57


C'est toujours ce qu'on se dit dans ces moments-là, avec quelque chose dans le genre "foutue bestiole".


Synell 25/05/2008 21:40

Euh...en fait je prépare un truc avec le SNVEL, l'Ordre, la commission paritaire de la fameuse convention, mon patron et un négociateur fiscal...si on obtient des avancées pour 2008 ce sera pas mal, une rétro-action sera sans doute possible pour les derniers mois de 2007....quand ça sera prêt vous devriez en entendre parler dans la presse véto et sur les blogs...pour le moment je ne peux en dire plus...je suis en train d'essayer de faire en sorte d'exonérer des heures ou des forfaits pour les salariés et des charges patronales....on en cause plus tard...on se tient au jus comme on dit...et on annoncera ça sur ton blog si tu es d'accord malgven...le bistro ballade terrestre est sans doute un peu brouillon et pas très typé véto....si vous en voulez plus vous m'envoyiez un truc là : synellkox@hotmail.fr en me donnant un peu vos matricules, si vous voulez appuyer ensemble plus on est de fous, plus on s'marre...
biz...je retourne à mes gardes et forfaits jours ;-)!

Malgven 26/05/2008 09:56


Donc en fait ça bouge... Je t'écris un de ces moments.